Les colombins

Pour les plus patients, la technique du colombin permet la réalisation de vases ou autres pièces avec une grande liberté de formes et de dimensions
Pour cela on commence d'abord par fabriquer avec les mains de longs boudins d'argile: les colombins.

Un colombin s'obtient en roulant un boudin d'argile sur le plan de travail.

Les mains appuient d'une pression égale dans un ample mouvement de va et vient.

colombin

Ensuite, en partant éventuellement d'une plaque de fond, on superpose les colombins les uns sur les autres pour construire petit à petit les parois de la pièce.
Lorsque la terre est molle chaque colombin est assemblé en repoussant simplement de la matière vers le colombin en place.
Lorsque la terre est un peu ferme il faut strier et mettre de la barbotine sur les zones en contact.

La surface extérieure peut être ainsi lissée au fur et à mesure pour effacer le relief des colombins.

C'est en variant la longueur des colombins qu'un pot s'évase ou rétrécit.

Le débutant peut ainsi, en travaillant avec un gabarit et une tournette, retrouver la symétrie et les galbes d'une pièce tournée.

Les techniques de la plaque et du colombin peuvent aussi être associées dans la réalisation d'une pièce.