La cuisson de l'argile

Avant d'être cuite l'argile doit être bien sèche.

1ière cuisson : biscuitage

Lors de la cuisson la montée en température est tout d'abord lente, environ 100°C par heure durant 5 heures, pour éliminer progressivement l'eau de constitution de l'argile et éviter l'éclatement des pièces.
Cette première cuisson ou cuisson du biscuit se poursuit ensuite à pleine puissance jusqu'à 900°C.

Cliquer pour agrandir

 

2ième cuisson : émaillage

Une seconde cuisson est nécessaire pour fixer les émaux.
La température à atteindre est celle de la fusion de l'émail. Elle est propre à chaque émail est varie de 700 et 1300°C. Elle ne doit jamais dépasser la température de maturation de l'argile qui subit tout d'abord des déformations, puis fond au-delà.

 

2ième cuisson : raku

Le four raku est placé en extérieur, il est au gaz.
Le défournement a lieu lorsque l'émail est en fusion, vers 900-1000 °C, à l'aide d'une longue pince et de protections thermiques. Le choc thermique fait craqueler l'émail.