LE RAKU NU

TECHNIQUE du RAKU NU
Variante du raku traditionnel

  • Nous utilisons une terre chamottée fine spécial raku pour réaliser la pièce.

  • La pièce est ensuite enduite d'une barbotine épaisse de terre à faïence blanche ou colorée selon la couleur de finition désirée.

  • A consistance cuir, nous la polissons longtemps avec un objet dur (galet, cuillère, carte plastique etc..) pour obtenir un aspect ciré, les formes simples et bombées sont les faciles à réussir.

  • Cuisson biscuit à 960°.

  • Nous recouvrons ce biscuit d'un engobe de protection fait de 3 parts (volume) de poudre de porcelaine ou de
    kaolin et 2 parts de silice. Selon un fournisseur, il semblerait que l'engobe de protection des plaques de four fait la même chose, on essayera ...

  • Laisser bien sécher.

  • Recouvrir le tout d'une couverte alcaline à faïence assez épaisse , on peut dessiner avec une pointe fine des motifs qui seront reproduits par la fumée en plus des craquelures aléatoires ou coller un motif dessous l'engobe.

  • Cuisson raku : vérifier la fonte de la couverte et mettre à enfumer 10 minutes environ, ensuite plonger la
    pièce dans l'eau et là, l'émail craquera et se soulèvera.

  • Il restera à nettoyer la pièce et découvrir notre œuvre.

  • Il est souhaitable quand elle est sèche de la cirer avec un cirage ou cire incolore, effet garanti !